PROJETS

ACHILLE OUATTARA | PROJET DOUAHOU

Après plusieurs années d'expérience musicale et scénique, le Bassiste et Chanteur Achille OUATTARA sort son premier Album intitulé DOUHAOU.

 

On retrouve dans cet album, qui présente des compositions entièrement originales, son goût pour la musique mandingue et ses influences musicales qui voyagent entre le Gospel et le Jazz.

Pour ce projet, il s'entoure d'un guitariste, d'un batteur et d'un violoniste-pianiste.

Originaire du Burkina Faso, Désiré Somé est bassiste puis guitariste autodidacte à ses débuts, en 1990. Ses premières expériences musicales se font en tant que bassiste au sein de l’«Afro Jazz Quartet» dirigé par le guitariste-harmoniciste Hassan Dembélé. Il s’est déjà produit sur plusieurs scènes africaines et européennes. Il anime régulièrement des ateliers et des cours d’ensemble jazz notamment au Jazz Studio d’Anvers. Il a participé aux projets musicaux de Miary Lepiera & Saïry (Madagascar), John Chris Band (Burundi), Malick Pathé Sow (Mauritanie), Saïsaï (Smooth Jazz), Chris Joris (Belgique), The Soul Affair (Belgique), The Branvers (Pop/Rock/Lounge belge), The BCBG (Jazz Band of the Graduated) de Phil Abraham (2006), etc.

Desiré  Somé

Né le 13 juillet 1983 à Libramont. Il commence le piano vers 6 ans et le violon vers 9 ans. Il rentre au Conservatoire Royal de Liège à 17 ans, et obtient un premier prix de violon, de musique de chambre et de solfège. Parallèlement à ses études, il se tourne vers l’improvisation et le jazz. A 21 ans, après s’être installé à Bruxelles, il entreprend des voyages, notamment en Roumanie, et s’intéresse à plusieurs « musiques du monde ». Le violoniste et pianiste Renaud Crols se produit avant tout dans les cercles de swing manouche mais joue tout autant dans des productions associées à Bach ou aux Balkan beats, et est même un invité de choix sur la scène boogie-woogie.

Renaud Crols

Né à Porto-Novo, au Bénin  Josaphat Hounnou est un jeune batteur très talentueux, profondément en amour avec les rythmes et la musique tout court. Son talent n’a d’égal que son dévouement et sa discipline qui lui ont permis de grandir au niveau de la maîtrise. Il se produit maintenant sur les scènes du monde entier dans de nombreuses formations.

 

Son univers s’inspire du Bebop Jazz, fusionné avec des sons traditionnels comme il a appris très tôt dans les master class (Elvin Jones, Jim Chapin, Art Blackey, Max Roach; Paco Sery, Denni Chambers, Yoron Israël etc …). Il allie différentes cultures et styles dans ses propres compositions, du “ethnique africain”.

Josaphat  Hounnou

AFRIKÄN PROTOKÖL | PROGRAMME 2017

Afrikän Protoköl est le sextet afro groove du saxophoniste belge Guillaume Van Parys. Suite à sa rencontre avec le batteur burkinabè Moïse Ouattara, il a composé une musique basée sur des rythmes traditionnels du Burkina Faso et de l’Afrique de l’Ouest. Riffs jazz, groove et improvisations s’y mélangent pour créer une fusion transculturelle chaleureuse et festive. Etabli au Burkina Faso en 2013, le groupe a présenté son premier album Freedom From The Known  en 2014 et 2015 en Afrique et en Europe, en récoltant les éloges de la presse, du grand public et des professionnels. Le projet a ainsi reçu le Prix du Jury SIMA 2014 au Salon International de la Musique Africaine à Dakar en novembre 2014 et a été nominé aux Octaves de la Musique 2015 en Belgique. Le groupe sortira son second album en 2017.

Bien qu’on puisse entendre dans les compositions de claires influences du père de l’Afro Beat Fela Kuti, de Steve Coleman, de Manu Dibango ou encore d’Aka Moon, une identité très originale ressort de ce mélange de musiciens de jazz émergents d’Afrique et d’Europe. Avec une section rythmique burkinabè et des souffleurs belges, Afrikän Protoköl propose un spectacle coloré et dynamique; une musique originale et universelle.

 

C’est avec cette énergie hautement positive que ce projet tente aussi de répondre à une urgence dans le contexte mondial actuel de repli sur soi, de peurs et de montée des extrémismes et des nationalismes. L’urgence de défendre la différence, l’ouverture d’esprit, la diversité et la libre circulation des peuples à contre-courant des logiques patriarcale et néo-libérale qui engendrent toute une série de dominations : de l’individualisme sur la collectivité, du capital sur le travail, du matériel sur le spirituel, des religions sur le spirituel, de l’homme sur son environnement, du principe masculin extérieur sur le principe féminin intérieur, de l’Avoir sur l’Être. 

 

Info : www.afrikanprotokol.be
 

 
 
 
  • Facebook - White Circle
  • Instagram - White Circle
  • YouTube - White Circle

© Achille Ouattara 2019